mars 14

– Marcelle Pâques – Poésies –


Un jour…

Un jour…
La rivière emporte
La tendresse du jour
La banalité d’un jour
Ordinaire, extraordinaire ?
Puissance ou fragilité ?
Nul ne le sait
Le jour se tait

(Extrait du recueil
Bordélique Alchimie)

Comme un papillon…

Comme un papillon
Se poser un instant
Sur son épaule
Quand il est seul
Et qu’il doute

Éblouissement d’un instant…

Éblouissement d’un instant
Fragile
La douceur
Le frôlement
D’un battement
D’elle

Extrait du recueil
Le cristal des jours

Elle se pose…

Elle se pose
Dans un jardin
Ou un train fatigué
Au milieu des roses
Des vanités
Ou des névroses
 
Elle se pose
Dans un clair de jour

(recueil Le cristal des jours)

Elle avait toujours aimé la pluie…

Elle avait toujours aimé la pluie
Le temps suspendu
La vie qui se repose
 
En été…
Souvent elle souhaitait
Le départ du soleil
Arrogant, envahissant
Qui fait ployer les roses
 
Le vent !
Un amoureux qui bouscule les idées reçues
Soulève les interdits
Balaie les certitudes
 
L’orage !
Ah ! L’orage, cette colère grandiose
Osez l’orage et la colère des roses
 
Enfin…
La neige
Faussement innocente
Comme une page blanche
Où va se déposer l’encre des secrets

(recueil Bordélique Alchimie)

Il m’interpelle…

Il m’interpelle…
Nous larguons les amarres
Bateau de papier !

(recueil Pourquoi pas ?)