mai 10

– Stéphane Van Vinkenroye – poésies –

Bruxelles …. Ma ville

Ville étrange, surprenante,
Maltraitée, souillée.
 
Ville qui change, mourante.
Sans sécurité, cabossée.
 
Trams, bus, sans beauté,
Architecture… qu’en penser ?
 
Trottoirs… déglingués,
Murs… imprimés.
 
Fontaines… Ô pitié
Taxes à payer
 
Poubelles très variées.
Habitants mitigés.
 
Parking à trouver
Arbres à sauver
 
Crèche… pas assez
Enfance à éduquer

Bruxelles… Ma ville… Je pleure.

Bruxelles… Ma ville
 
Qu’il est bon de partager
Ton ambiance, tes monuments, tes musées,
Ville qui est l’exemple de la convivialité.
 
Qui vis dans la paix et la tranquillité,
Qui es propre, arborée, sécurisée,
Qui vis comme Paris, le jour et la nuit,
En tram, bus, métro, vélo, taxi.
 
Ville où les artistes, poètes sont aimés,
Où toute la production artistique est aidée,
Où les places du « Vismet » et « Sainte-Catherine »
Vivent pour le ventre, la joie, la rime,
Où il y a des bals, des fanfares, des mimes,
Partie de Bruxelles où les gens s’agglutinent,
Pour savourer la vie, boire, chanter, danser, bruxeller,
Comme il se doit… Bruxellois, amène-toi.
 
En ville basse, en ville haute, partage ta joie.
Ville de jeunes, ville de vieux,
Mais qui s’entendent mieux.
Où chaque quartier, c’est l’Europe,
Bruxelles est devenue tip-top,
Par le cœur, la qualité et la volonté.
 
Voilà ce que j’aurais aimé.