mars 11

– Shirah Goldman – poésies –

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 21-04-2018 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

Panthéisme

Abigaïl ?
mmm…..
Hé … Je te parle …
Quoi encore? Ça fait la troisième fois cette semaine… Arrête de m’emm…!
Quel langage! Mais je ne t’emm… pas comme tu dis,… enfin je ne pense pas. Et puis c’est ta faute! Tu n’arrêtes pas de dire à qui veut l’entendre que Je n’existe pas; que Je suis un mauvais rêve; que tout ça se passe dans ta tête…. c’est vexant à la fin. Je voulais simplement te faire remarquer que si Je n’existais pas toi non plus …
….. ? Bon j’existe. C’est quoi ce nouveau truc …
Mais je suis toi et tu es Moi. Tourne ça comme tu veux. Tu es une partie de moi, une minuscule partie, un microscopique partie. Je suis dans chacune de tes cellules et chacune est en moi.
? …. une partie minuscule ? De ton point de vue peut-être. Si tu dis ça pour m’humilier c’est raté. Je ne me trouve pas si mal que ça. Et puis, si je suis Toi comme tu dis, tu dois t’attendre à des répliques …
Mais non je ne cherche pas à t’humilier Oui tu as raison comme tu es Moi, cette partie minuscule M’est nécessaire pour exister et je me trouve belle en toi. Tu sais que tu finiras par m’émouvoir.
Sans vouloir te vexer, je Te trouve un peu compliquée. Si je te comprends bien, ma meilleure amie c’est Toi aussi ?
Exact!
…Et ma pire ennemie ?
Moi aussi. Mais oui! sans eux et tout le reste Je ne peux exister.
Tout le reste ? …C’est qui quoi tout le reste ? la Terre ? … les étoiles ? …Les bandes de demeurés et d’obscurantistes qui n’arrêtent pas de se battre et de s’entretuer. Eh bien! je ne Te félicite pas.
D’accord pour les demeurés ça a un peu foiré. Je leur ai donné l’illusion qu’ils étaient libres de faire ce qu’ils veulent…. mais il n’y a pas que ça. Regarde dans ton jardin. Les belles fleurs que tu aimes tant c’est Moi. les petites souris qui courent dans l’herbe c’est encore Moi et même l’herbe c’est Moi… Je te sens venir là,… tu va me dire que ton chat qui bouffe la gentille souris c’est encore Moi et que c’est un peu dégueulasse d’avoir fait ça. Mais comme le chat c’est aussi Moi je ne fais que me manger.
Mouais… sans commentaires. Discutable non?…
Les grands arbres, les ruisseaux d’eau claire, les grands fleuves, les mers et tout ce qui vit c’est Moi…. Les nuages dans le ciel, les étoiles, les galaxies, les atomes, l’espace, le temps … tu vois je n’ai pas tout raté. Et puis quelques demeurés sur un minuscule petit rocher sphérique ce n’est pas vraiment grave…. Tout est en Moi et est Moi
Arrête tu me donnes le tournis …. Pas grave, pas grave ! Comme Tu y vas. Je vis parmi ces demeurés et il n’y a pas un jour qui passe sans apprendre l’une ou l’autre bêtise ( je reste polie Tu remarques) de leur part. Et en plus ils n’arrêtent pas de dire qu’ils font ça en Ton nom.
Excuse Moi! Il y a très longtemps comme Je m’ennuyais j’ai fait un peu n’importe quoi. Je Me disais que ce serai chouette de pouvoir parler à quelqu’un qui me ressemble. Tu sais ce n’est pas drôle l’éternité et personne avec qui causer. Pendant un temps fou je ne faisais que créer des univers, des étoiles, de l’espace et puis j’en ai eu marre ….
…et il faut que ça tombe sur moi ?
Arrête de ramener ça à toi … Je les ai fait à ma ressemblance et comme je te l’ai dit « ils » peuvent faire ce qu’ils veulent …comme Moi d’ailleurs!
Bon, mais pour le moment j’ai bien l’impression que c’est à moi que Tu causes. Je me trompe?
Mais je parle à tout le monde en même temps mais beaucoup n’entendent pas et écoutent une volée d’intermédiaires qui s’estiment compétents pour me représenter sur Terre. De plus ils ont cru bon d’écrire une série d’inepties et de règlements soi-disant dictés par Moi il y a très longtemps et à suivre à la lettre pour Me contacter. Laisse-moi rire! Bon je M’égare là! Je ne me demande si ça n’a pas été une erreur de donner cette liberté.
Je trouve aussi … Mais il faut savoir ce que Tu veux. Tu as créé des avatars qui sont Toi. Alors, assumes!
Je te trouve un peu dure là. Non?…
Mets-toi à ma place! Je vois, Tu va me rétorquer que tu es à ma place vu que je suis Toi sois-disant… Il y a tout de même une légère différence. Le minuscule morceau de toi comme tu dis ne peut pas grand chose. Ca me plairait bien de pouvoir créer des univers, des étoiles, des mondes et toutes sortes de choses et des êtres, … juste pour voir. Je conçois qu’a la longue il faut une sacrée imagination pour inventer de nouveaux trucs.
oui évidement tu es un peu limitée mais je ne veux que ton bonheur…
Arrêtes! Tu veux que je Te dise…. il y a des fois où je Te trouve un peu dégueulasse ….
? … Tu finiras par Me mettre en colère ….
Comment? tu Te permets la liberté de parole et tu voudrais que je m’en prive… Je songe à la fille de Japhté … à Job …. et en grattant un peu on peut trouver d’autres exemples qui ne te montre pas sous un jour très reluisant … Mais arrête de fulminer parce que je Te rappelle certains épisodes où Tu as voulu montrer Ta toute puissance, Ton omniscience …
Quoi? quoi? ….
Je peux parler? …. Sans me faire massacrer ?
Mmmm…. Vas-y.
Mais oui, la fille de Japhté que Tu as sacrifiée parce que son père avait promis de t’offrir en sacrifice le première être vivant qui sortira de sa maison s’il avait la victoire sur ses ennemis. Tu savais que cela allait être sa fille et Tu n’as rien dit. Je pense même que Tu as dû sourire en sachant ce qui allait se passer. Si ça n’est pas dégueulasse …. Tu as beau dire que Tes voies ne sont pas les miennes j’en ai encore le coeur déchiré quand je songe à cette histoire. J’imagine le père revenant victorieux du combat et qui voyant sa fille toute joyeuse qui sort de la maison pour se jeter dans ses bras et le féliciter et à l’instant même la douleur du père se rappelant le pacte qu’il avait conclu avec Toi. Tu devrais avoir honte de faire des trucs pareils …
Mouais …
Et Job que Tu as laissé martyriser juste pour voir s’il allait te reste fidèle suite à un pari stupide avec Ton alter ego, l’Adversaire …. Tu es un être cruel, inconséquent, imprévisible, colérique, …inhumain. D’ailleurs tu as perdu contre Job.
Modères-toi veux-tu? Tu finiras par vraiment me mettre en colère…. Je n’ai aucuns comptes à te rendre.
M’en fout! ….Si Tu crois que tu me fait peur ? … Je ne te maudit pas car je sais que je suis Toi, mais ça fait mal parfois d’être Toi.
Voilà! c’est mieux…. calme toi…
Tiens!’ pas plus tard qu’aujourd’hui encore…. j’ai subi une des cruautés dont tu as le secret. Je ne sais pas avec qui Tu as encore fait un pari stupide…. Ah, oui… voilà, je rentrais chez moi lorsque j’ai vu une pauvre mendiante assise par terre qui donnait le biberon à son nouveau né. Comme je Te connais tu l’as sûrement mise là pour voir ce que j’allais faire… Eh bien oui je lui ai donné quelque chose. Je n’aurais pas dû … j’avais à peine repris mon chemin qu’une autre mendiant accompagnée de trois jeunes enfants me tire le manche en pleurnichant. Chaque enfant tenait un gobelet dans la main pour recevoir une petite aumône. Tu m’as bien eue là. Je n’ai rien donné et évidement je me suis sentie coupable et insensible lorsque j’ai fixé un des enfants dans les yeux et lui ait dit non. Tu sais pourtant que je suis pas assez forte pour tout donner et Te faire entièrement confiance. Je sais que c’est ce que Tu veux…. une confiance aveugle en l’avenir comme Job.

VEXATION – 18-02-17

Comme tous les matins, Abigaïl se leva vers sept heures et dans un état de semi-inconscience entra dans sa salle de bain et regarda par la fenêtre. En ce jour d’hiver la lumière pointait faiblement le bout de son nez. Un ciel gris, chargé de rares flocons de neiges, préludait à une journée calme et triste mais non sans charmes dont seul l’hiver a le secret.
Et comme chaque matin, le grand miroir situé au-dessus de sa table de toilette et couvrant une bonne partie du mur, lui renvoya sans pitié une image endormie et un peu chiffonnée. Elle ne pouvait pas y échapper. Elle avait fini par accepter. Un jour de plus n’embellit pas. Mais à son âge ce n’était plus très grave, quoique …
Elle s’ébroua, se doucha et se pomponna suivant en cela un rituel immuable et finalement remercia l’Eternel pour la journée qui s’annonçait.
Pendant ce temps-là, sa chatte avait l’habitude de venir lui dire bonjour et lui rappeler qu’elle aussi était bien éveillée et qu’il ne fallait pas oublier de s’occuper d’elle. Elle miaulait et ronronnait doucement en venant se frotter aux jambes d’Abigail. Dès qu’elle la voyait, Abigail lui disait bonjour.
Hélas ce matin-là, par une inattention de sa part et sans doute pas encore tout à fait éveillée elle lui souhaita le bonjour par un « Bonjour mon lapin ». Aussitôt la chatte lui jeta un regard vexé, disparut à l’instant et on ne la revit pas de la journée. C’est vrai quoi! Se faire traiter de lapin, moi une belle chatte.

RETOUR