novembre 5

– Martine Rouhart – Poésies –


Deux ou trois feuilles…..

Deux ou trois feuilles
 
dans l’air mouillé
flâneuses
lumineuses
 
si seules

La joie…..

La joie
d’entendre
le rossignol
revenu de son absence
une absence
que nous n’avions
pas vue