– Florence Noël – Poésies –


ma nuit lue…

ma nuit lue par le revers
retroussée sotte
que j’humilie de
quatre vers
 
c’est parce que je suis
folle dans la douleur
ressassée au plus profond
au plus proche de l’écriture
par tes mots de sel à fendre
tes surdités de bourdon
 
femme rhizome poussant ses
bras sous ta peau
de Saba
j’éclos aux reins
de toute consolation

Extrait de « Solombre », Châtelineau, Taillis Pré, 2019