mars 11

– Bruno Delmotte – poésies –

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 20-01-2018 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

Décembre

Tourbillon de flocons,
la neige, tel un linceul
recouvre les toits. Paysage féerique
évoquant les joies enfantines.
L’hiver revêt sa parure des grands
jours, apparat d’une saison
prête à nous émerveiller.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Complicité

Le sourire de la vie
nous éclaire de sa
candeur. Irrésistible
attrait de l’innocence,
nouant le lien à l’enfance
du regard.

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 18-11-17 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

Alerte

Infiltré dans les strates
de la population, le terrorisme
trame ses complots.
La ville est en état de siège,
et les militaires, armes au poing,
sont prêts à déloger ces djihadistes
semant terreur et destruction.
Les passants poursuivent leur chemin,
mais les embuscades ne sont pas loin.
Fourgons de l’armée et sirènes
rappellent le danger, pouvant
surgir de la moindre ruelle
fauchant la vie qui paraissait
si insouciante.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Parade

Les sabots résonnent,
les étalons à la robe lustrée,
montés par des cavaliers
aguerris sillonnent les rues.
Chevaux et écuyers reprennent
leur droit, et font oublier
la vie trépidante qui traverse
la ville, la faisant succomber
aux pires rugissements
des moteurs à essence.

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 16-09-17 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

Photos

Traces d’un passé
de membres de la famille,
figures éteintes qui demeurent
présentes grâce au miracle
de l’argentique.
Émotion de retrouver
ces instants, moments
de réjouissances et de complicité,
ou tout simplement
portrait à jamais fixé
sur la pellicule,
perpétuant la mémoire
de ces êtres chers,
qui ne cessent d’accompagner
les jours où la mélancolie
chante en soi,
un parfum d’autrefois.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Auprès de toi…

Auprès de toi
Sentir ta chaleur,
me réchauffer.
Écouter
ton cœur battre
au rythme des saisons.
Saisir au creux de ta main
ces messages que tu me livres,
le sourire épanoui.
Nouer le lien qui nous unira
au-delà de l’horizon,
dans un émerveillement
de nos regards,
éclairés d’un amour qui appelle
nos baisers, nos caresses.
Volupté d’un soir.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

À Simone Veil.

Survivre à l’enfer, à l’extermination
d’un peuple et malgré ces épreuves
faire de la vie une ode.
Rencontre de l’être aimé, une famille
naît, les enfant par leur joie
de vivre éloignent les ombres
d’un passé. Un foyer autrefois décimé,
renaît de ses cendres et la mère,
qu’une foi indestructible anime,
engage un combat, rendant à
la femme ses droits bafoués.
Porte-parole des libertés et de
l’union des peuples, Simone Veil
signe le plus bel hommage
à l’obstination d’une femme,
écartant de sa volonté et de sa ferveur
les hordes de la sauvagerie humaine.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Ministre des poubelles.

Les déchets, c’est sa mine d’or.
À la décharge, il puise les matériaux
qui viendront composer son œuvre.
L’artiste, africain, s’est donné
le titre de Ministre des Poubelles.
À juste titre, car c’est dans cet
amoncellement d’objets mis au rebut,
rejetés, que son esprit créatif
réinvente le monde, le tire de son marasme.
Éclairés par sa pensée, les tableaux
prennent forme, se construisent
tel un édifice, prêt à défier le temps.
Il en est l’architecte, fouinant
dans l’étendue de la désolation
et trouvant son bonheur, celui
qui l’émerveille et qu’il partage
avec ses frères.

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 20-05-17 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

L’enfance

Temps de l’insouciance,
des jeux aux multiples
rebondissements, faisant jaillir
de l’esprit de l’enfant
des aventures auxquelles il croit
dur comme fer.
Il est le roi en quête
d’une intrigue qui le mènera
sur une piste parsemée d’indices,
dévoilant le fertile trésor
de son imagination,
prête à déjouer tous les obstacles
de la déraison.

—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Crayons de couleur

Sortis de leur boîte, Caran d’Ache
lorsque le ciel est chagrin,
ils vont de leurs mines colorées
chasser le gris des intempéries
et faire apparaître le jaune éclatant
d’un jour lumineux.
Retrouvant soudain la jouvence
des jours heureux où il fait bon
grimer les visages de mille tatouages,
signe des tribus qui ont trouvé
les chemins de l’enfance
sous leurs tipis de fortune.

❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ Séance du 18-02-17 ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈

La Sirène

Elle tapisse les ruelles de son village
de coquillages. L’océan lui livre
conques et étoiles de mer,
autant de merveilles échouées
sur le sable qu’elle récolte comme un trésor.
Une fresque marine s’empare des murs
blanchis à la chaux. Poissons, crustacés,
la faune marine trouve là sa prêtresse,
louant la splendeur des fonds marins.
Une sirène a envoûté le port de pêche
par son chant coloré de mille écailles.
—————– ❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈❈ —————–

Le manchot empereur

Leur royaume, la glace,
l’immensité du froid
qu’ils parcourent en tribu.
Revêtus de leur fourrure
ils tiennent le bal
sur la banquise, gardiens
d’une cérémonie dont
ils célèbrent la beauté et la blancheur.
Un bain dans l’eau glacée
et leur pelage, sous la lumière
australe, luit aussi lisse que la roche érodée.
Rois d’un empire
aux confins de la vie,
eux seuls en connaissent
les richesses et les mystères.

RETOUR