– Arnaud Delcorte – Poésies –

Rythme

Pourquoi nier l’attraction des grands fjords
L’appel éculé du large qui dévoile les sourires carnassiers
Nous sommes enfants d’un rayon d’un battement
D’un son sur les tams-tams de l’air aux tympans
D’une onde rampant dans l’azur devenu marine
Marine à chaque retour de balancier le rythme
L’ivresse loin des alcools des cocaïnes transit de molécules
Dans notre souffle dans nos artères à chaque bon jour
Se relever et au premier soulèvement de paupières savoir
Pourquoi nier l’attraction des grands fjords

(in : Ogo, L’Harmattan, 2012)